Présentation

Mythes contradictoires dans l’histoire culturelle de l’Occident, la Muse est traditionnellement celle qui inspire la création d’une œuvre tandis que la Méduse, l’une des trois Gorgones, possède le pouvoir de pétrification, soit celui de l’anéantissement de qui ose la défier par le regard. Protéiformes et hautement chargés de significations symboliques, les mythes antiques, bibliques et transculturels constituent une donnée incontournable, sorte de pilier central autour duquel se construisent les œuvres littéraires et artistiques depuis des siècles. Si la modernité a voulu rompre avec les thèmes, les genres et, surtout, les modes de représentation traditionnels et que le modernisme a renchéri en mettant en place non seulement des innovations formelles et de nouvelles formes de collaboration, la postmodernité et ses avatars signifient en grande partie le retour du sujet, du récit et de la figuration. Nombreux sont les mythes ayant accompagné toutes ces tentatives de renouveler les sources d’inspiration en même temps qu’il s’agissait d’en mettre à mort les anciennes. Les grands mythes – féminins, masculins ou participant d’une ambiguïté sexuelle – font en effet partie du tissu de notre imaginaire culturel. Les fissures dans l’image du mythe originel sont néanmoins toujours perceptibles, et veulent l’être.

Revue électronique de littérature et d’arts modernes, MuseMedusa se veut une contribution à la réflexion plurielle sur la présence et l’entrelacement de divers mythes dans des textes littéraires et diverses formes d’expression artistiques (photographie, théâtre, cinéma, peinture, dessin, danse et performance, entre autres) de la modernité de la seconde moitié du XIXe au début du XXIe siècles. Le projet de MuseMedusa consiste à s’interroger sur les modalités poétiques et esthétiques de la reprise et des stratégies de réécriture de mythes comme celui de Médée, Prométhée, Ophélie, Orphée, Narcisse, Cassandre, Salomé, Don Juan, Antigone et Kronos, ou celui des Amazones et des Parques.

Entreprise dans une perspective littéraire et artistique, l’étude des mythes nécessite des approches propices à nous faire comprendre l’importance du recours à la mythologie pour les créateurs de la modernité jusqu’à nos jours. À l’instar des mythes, les approches théoriques s’éprouvent, se transforment et se renouvellent au contact des œuvres. La vocation transdisciplinaire de la revue suppose qu’aucun privilège ne soit accordé a priori à certaines méthodes d’analyse, mais que ce soit le sujet ou le type de mythes qui suggèrent les outils appropriés.

Afin de réaliser ce programme, MuseMedusa publie un dossier thématique par an, dans trois langues différentes (français, anglais, allemand). Chaque livraison comprend une entrevue avec un-e écrivain-e ou un-e artiste contemporain-e permettant de saisir l’importance de certains mythes dans la création d’aujourd’hui. Dans la rubrique Varia seront regroupées des contributions qui développent des aspects en lien avec la problématique des mythes en littérature et dans les arts, tantôt en reprenant des figures myth(olog)iques abordées dans des numéros précédents, tantôt en proposant les balises pour de futurs dossiers.